Petits tours ou plus longs voyages couchés sur un trike et sur un handbike (vélo à bras), et en particulier une traversée des Pyrénées (2009), un périple en Himalaya (2010) et des boucles dans les Dolomites (2011).

10 octobre 2010

Acte 4 : Vers la source du Gange (Bonus Track)

Du 29 septembre au 8 octobre 2010 : Rampur > Tiuni > Mori > Barkot > Uttarkashi > Gangotri.

Nous avons presque termine l'itineraire prevu, et il reste plus de 2 semaines avant le retour en avion. De plus, les cyclos rencontres en chemin nous ont decrit comme sans interet a tendance desagreable la fin de la route vers Shimla. Il ne nous en faut guere plus pour nous decider a aller explorer l'Uttarakhand, etat indien voisin de l'Himachal Pradesh dans lequel nous nous trouvons alors. Les rares infos que nous avons glanees semblent annoncer des montagnes boisees et peu de traffic. C'est parti !

Sur la route direction Uttarakhand !

Et c'est ainsi que 10km apres Rampur, nous quittons la national highway 22 pour de petites routes qui  s'elevent dans les montagnes. Les nombreux singes qui peuplent les forets sont farouches et s'enfuient a notre arrivee. Cette zone est tres peu touristique : les panneaux ne sont plus en anglais mais seulement en indy, et nous avancons ainsi presque a tatons... Comme nous avons une tente ce n'est pas un probleme, vers 17h nous commencons a etre attentifs a tout emplacement de bivouac potentiel.

Coucher de soleil : il est temps de trouver un emplacement de bivouac !
Apres avoir passe un premier col, nous redescendons vers la vallee de Rohru ou la circulation importante nous pousse a aller plus vite, jusqu'a un petit temple hindou que nous visitons : fromage sur la figure, tampon orange sur le front et quelques pop-corn pour digerer le tout !

Cecile s'est fait taguer !
La circulation cesse presque completement 20km plus loin, a l'approche d'un glissement de terrain qui bloque la route. Heureusement, le contournement par un petit chemin et une volee de marches passe a l'aide de porteurs recrutes pour l'occasion.
Encore de belles vallees, routes plutot bonnes et peu de touristes, chasses comme a Leh par les recents glissements de terrain. La faune et la flore sont tres riches : en plus des familles de singes dans les forets d'arbres varies qu'on peut voir aux abords de la route, nous sommes souvent survoles par des aigles ou des vautours impressionnants. Nous avons meme apercus une espece de chat sauvage. Les bananiers sont nombreux au-dessous de 1500m d'altitude. La nouriture change aussi et les plats tibetains laissent place aux plats indiens (Parantha, Samosa, fritures et riz frit).

Les bananiers bordent la route.
Michel Germaneau dans sa prison.
Jolies rivieres, plage de sable blanc, et huttes africaines ?!

Nous arrivons dans la vallee de la Yamuna (qui coule aussi a Delhi) et faisons halte dans un hotel a Barkot avec eau chaude (youpi !) et biere (youpla boum!).

Les recents glissements de terrain ont fait des degats !
Les cultures en terrasses sont nombreuses par ici !

Nos heros en handbike et trike vers la source du Gange !
Nous franchissons un dernier col pour rejoindre la haute vallee du Gange (appele ici Baghirati). Une courte mais agreable halte a Uttarkashi chez Monal, et nous continons a remonter le Gange, tandis que la presse indienne se passionne pour notre aventure ! Des hauts sommets enneiges font leur apparition et les nuits sont plus fraiches au fur et a mesure que nous approchons des 3000m d'altitude ou se trouve Gangotri, haut lieu de pelerinage hindou.
Ces trois derniers jours sont de toute beaute : gorges encaissees ou coule un Gange dechaine, meandres tranquilles, sapins d'un vert sombre sur de raides versants, apparition des premieres couleurs d'automne, le tout domine par des sommets a plus de 6000m.

Non, ce n'est pas Disneyland, mais une idole hindoue au bord du Gange !
Un charmant temple au bord du Gange.

Impressionants sommets de la haute vallee du Gange.

La fin de la route a Gangotri, source du Gange, marque ainsi la fin de nos 7 semaines de velo a travers l'Himalaya. Cote materiel, il etait temps que ca s'arrete puisque les freins de Nat etaient suruses et les sandales de Cecile dechirees et reparees au strap ! Pour tout le reste tout s'est tres bien passe et nous sommes ravis. Nous aprehendons cependant les villes indiennes de plus de 1000 habitants, passage oblige pour rentrer en France. Retour en bus vers la plaine pour une semaine de visites citadines (Haridwar, Agra, Delhi).

A Gangotri, c'en est fini du velo, snif !
Depart a 4h30 pour 13h30 de bus !