Petits tours ou plus longs voyages couchés sur un trike et sur un handbike (vélo à bras), et en particulier une traversée des Pyrénées (2009), un périple en Himalaya (2010) et des boucles dans les Dolomites (2011).

24 septembre 2009

Retour sur J15 : Orage sur Gavarnie

  • Départ : Gèdre
  • Arrivé : Gèdre
  • Distance : 45km
  • Déniv + : 1350 m
  • Difficulté : l'orage !
  • Météo : grand beau temps
  • Date : samedi 1er août 2009
15 jours que nous sommes partis et c'est aussi notre deuxième jour dans le secteur de Gavarnie. J'avais bien proposé une journée de repos mais Nathanaël était décidé à y aller. Alors, je me suis motivée également. L'objectif du jour est d'aller voir le cirque de Gavarnie de plus près, et ensuite de monter vers le Port de Boucharo.

cirque de Gavarnie et les Astazous
Le cirque de Gavarnie, sa cascade et les Astazous à Gauche.

A Gavarnie, il y a de nombreuses boutiques touristiques, des ballades à dos d'ânes, des chevaux...
Après s'être approché du cirque autant que possible avec les vélos (c'est-à-dire pas beaucoup), nous continuons la route vers le col de Tente et le port de Boucharo (frontière Espagnole). La route est raide et les falaises que nous longeons le sont aussi. Il y a de nombreux paravalanches et filets pare-pierres. Ce sont encore des pâturages que nous traversons. Nous croisons des vaches et des moutons en liberté, qui gambadent dans ce qui est l'hiver une station de ski, peut être très fréquentée et laissée aux moutons l'été.

Je suis fatiguée par ces longues journées. Nathanaël m'allège en portant tous les sacs (sac de pique-nique et de vélo, le plus gros étant resté au camping à Gèdre). Le poids ainsi reparti, j'avance au même rythme. Chaque gramme compte, surtout quand c'est l'autre qui les porte!

Il y a de nombreux lacets et soudain au dessus de la station nous apercevons au loin la fameuse brèche de Roland.

Handbike et brèche de Roland
Nathanaël en handbike devant la brèche de Roland et le Tallion. Et les nuages noirs qui préfigurent l'orage...

Une fois au col de Tente, une petite route abandonnée mène au port de Boucharo, presque à niveau, sur la frontière espagnole. Cette route est acrobatique : de gros blocs se sont effondrés et forment des étroitures sur la route. Je dois porter mon trike à plusieurs reprises. Nathanaël, moins large, passe partout. Nous devons être vigilants car au bord de la route, il y a un précipice abrupte.

Il y a beaucoup de vent au port de Boucharo. Nous jetons un coup d'œil aux Pyrénées Espagnoles et nous redescendons pour pique-niquer un peu plus bas, à l'abri du vent. Nous découvrons aussi la géologie du site : grès roux, calcaire roux, calcaire, sédiments etc...

Les pics d'Astazou, grand et petit sont sur notre gauche (c'est aussi le nom de nos duvet). Nathanaël me raconte que le couloir Swann entre ces deux sommets a été skié... De là où nous sommes ça m'a l'air un peu fou...

De retour à Gavarnie, nous nous offrons un panaché et une crêpe au chocolat noir (miam miam), et soudain ... l'orage éclate ! Une pluie torrentielle et un très fort vent s'abattent sur nous. Je me réfugie chez lolo (restaurant à Gèdre) tandis que Nathanaël affronte la tempête pour aller chercher son fauteuil roulant au camping, et pour pouvoir déguster une bonne garbure (bouillon de légumes local) au resto.

Au camping, l'orage a fait des dégâts sur notre tente. Elle est retournée à 180° et une des pièces maitresses de l'arceau a cédé aux assauts répétés de la tempête. Un gars du camping vient vite nous proposer son aide, puis 2, puis 3... les idées vont bon train, et finalement une solution est trouvée et la tente réparée ! Nous dormons donc au sec.