Petits tours ou plus longs voyages couchés sur un trike et sur un handbike (vélo à bras), et en particulier une traversée des Pyrénées (2009), un périple en Himalaya (2010) et des boucles dans les Dolomites (2011).

7 juillet 2009

Quatre heures pour un Catrike...

Après quelques essais de vélo couché, ma préférence s'est rapidement orientée vers les tricycles couchés de la marque Catrike.

Le premier critère de choix fut le poids. Avec un cadre en aluminium, les Catrike sont les plus légers (15.6kg pour le modèle expédition, le plus lourd, contre 16.4kg pour les plus légers chez Ice). Ceci est surement dû au fait qu'ils n'ont pas de suspension à l'arrière, ce qui rend aussi ces Catrikes moins fragiles pour l'itinérant (mécanique plus simple). Après quelques regards sur le modèle road, plus léger (14.8kg) , je roulerai finalement avec le modèle expédition qui a pour particularité une roue arrière de 26 pouces (que l'on peut trouver partout en cas de pépins). Elle offre une plus grande inertie, plus de confort et la possibilité de mettre des sacoches plus grosses.

Toutes les infos sur ces modèles sont sur le forum velorizontal. Bonne lecture !

Sur le modèle d'origine, le staff technique de 'on avance' (revendeur Catrike à Montpellier) a réalisé quelques ajustements du trike, le tout sur mesure ! La longueur du trike est réglée à ma taille (réduction du support du pédalier... coupe parfaite et quelques grammes en moins !) et le petit plateau a été remplacé par un 22 dents (plus facile pour les montés) avec la pose du dérailleur qui va bien avec. Leur aide fut également précieuse pour démonter et emballer le trike à la gare pour rentrer à Grenoble... Le tout s'est fait en 4h dans la boutique de Montpellier !