Petits tours ou plus longs voyages couchés sur un trike et sur un handbike (vélo à bras), et en particulier une traversée des Pyrénées (2009), un périple en Himalaya (2010) et des boucles dans les Dolomites (2011).

21 août 2009

retour sur J5: ''La journée de repos...''

  • Départ : Lordat
  • Arrivé : Vicdessos
  • Distance : 40km
  • Déniv + : 500m
  • Difficulté : la départementale très fréquentée entre Tarascon et Vicdessos.
  • Météo : beau et chaud
  • Date : mercredi 22 juillet 2009
Départ 10h30 du camping à la ferme.

On fait la grasse matinée et on déjeune tranquillement face aux montagnes. On commence avec un petit détour vers le château cathare de Lordat et puis on avance sur la route des corniches. Finalement, il restait tout de même 1h30 de route pour aller jusqu'à Tarascon! A Tarascon, nous arrivons à 12h tout juste à temps pour récupèrer le colis à la poste. Nat fait du charme aux caissières pendant que j'achète des vivres sur le marché.

La poste ne ré-ouvre qu'à 14h. Il y a un resto mexicain installé sous un chapiteau pour les vacances. Nous y allons. Il n'y a pas grand monde. Nous discutons avec le chef cuisto (chilien). Il nous raconte qu'un ami à lui est parti est parti de France jusqu'au Chili pour ... y pécher ! à coté de ça notre voyage perd un peu d'originalité, non ??

Nous repartons le ventre plein et les muscles dopés aux protéines de poulet. Nous refaisons le colis, on prend les cartes IGN de la suite du voyage et on le ré-expédie à la poste de Bagnère de Luchon, où nous avons prévu d'arriver dans 3-4 jours.

Nous arrivons à Vicdessos à 17h30, après avoir rouler sur une départementale très fréquentée... qui était un passage obligé. Le seul camping est un camping 3*** avec piscine (= peu de tranquillité). On arrive trop tard pour profiter de la piscine ce soir et on repart trop tôt demain matin, il y a du monde et de l'agitation. ca nous change du tranquille camping à la ferme de Lordat.

Nous profitons d'arriver tôt à cette étape pour écrire quelques cartes postales et flaner dans le village. Surpris de nous voir dans ces vélos couchés et encore plus surpris de voir Nat dans un fauteuil, le barman du petit village nous questionne sur le voyage et nous encourage pour la suite. Le rendez vous est pris, il souhaite nous voir partir demain matin. En effet une longue montée nous attend.

Phrase du jour : '' Je suis chercheur au CNRS et j'arrive pas à ouvrir la porte des chiottes !"